Aller au contenu principal

Le divorce d’Henri VIII

19 décembre 2011

Au début du XVIe siècle, l’Angleterre voit monter sur le trône le jeune et fougueux Henri Tudor dont le règne mouvementé (1509-1547) aura la particularité d’être ponctué par… sa vie matrimoniale. Ainsi, rien de moins que la création de l’Eglise Anglicane a pour origine son divorce d’avec sa première femme, Catherine d’Aragon !

 

Fille de Ferdinand d’Aragon et d’Isabelle de Castille, Catherine est mariée à 15 ans à Arthur Tudor, alors prince héritier. A la mort prématurée de celui-ci, elle est promise à Henri, dorénavant destiné à monter sur le trône, afin de sceller un rapprochement entre l’Angleterre et l’Espagne.

Or, l’Eglise ne peut accepter l’union, car un passage du Lévithique déclare : « Si un homme prend la femme de son frère, c’est une impureté ; il a découvert la nudité de son frère : ils seront sans enfant ». Qu’à cela ne tienne ! Isabelle de Castille demande au Pape Jules II une dispense.

En 1503, une bulle papale délie Henri et Catherine du « lien d’affinités », déclarant que le précédent mariage n’a pas été consommé.

Henri VIII épouse donc Catherine d’Aragon en 1509.

 

Malheureusement, aucun des enfants du couple royal ne survit, à l’exception de la petite Marie Tudor. L’impatience du roi à avoir un héritier mâle commence à se faire sentir. Amateur de jolies femmes, Henri VIII multiplie les maîtresses. En 1519, l’une d’entre elles, Elizabeth Blount, lui donne un fils, qu’il reconnait et fait duc de Richmond.

La situation de Catherine est précaire… jusqu’à devenir impossible lorsqu’apparait à la cour une jeune aristocrate, Anne Boleyn, dont Henri VIII tombe amoureux au milieu des années 1520. Fille d’un diplomate réputé,  ancienne dame de compagnie de Marguerite d’Autriche puis de Claude de France, Anne est cultivée, vive d’esprit et d’une beauté peu conventionnelle pour l’époque.

A l’inverse des autres femmes de la cour, elle se refuse au roi. Les historiens sont partagés sur les motivations qui la poussent à repousser Henri VIII : est-ce par vertu ou par ambition ? Quoiqu’il en soit, le roi finit par la nommer Marquise de Pembrocke en son nom propre et par la demander en mariage.

 

En 1527, Henri VIII entame une procédure pour l’annulation de son mariage avec Catherine d’Aragon, arguant des circonstances-mêmes du mariage. L’incapacité de Catherine à produire un héritier ne peut avoir pour origine que la consommation de son précédent mariage avec Arthur Tudor ! La malédiction s’est abattue sur son union avec la veuve de son frère!

La Reine se défend, déclarant qu’elle était toujours vierge au moment d’épouser Henri VIII. Elle est soutenue par le Pape Clément VII, qui refuse de déclarer l’annulation du mariage pour des raisons politiques : le Vatican est alors sous la coupe de l’empereur Charles Quint, neveu de Catherine. Par ailleurs, le contexte de la Réforme rend cette question particulièrement sensible.

Après six ans de longs débats théologiques et politiques, Henri VIII décide qu’il se passera de l’accord du Pape. En 1532, le « divorce royal » et donc la répudiation de Catherine d’Aragon, est prononcé par Thomas Cranmer, l’archevêque de Canterbury. L’année suivante, Henri VIII épouse Anne Boleyn, qui devient reine d’Angleterre.

Excommunié, Henri VIII fait adopter par le Parlement l’Acte de Suprématie en 1534, se proclamant unique et suprême chef de l’Eglise d’Angleterre. La séparation d’avec la Papauté était entérinée.

 

***

Sources:

COTTRET Bernard, Henri VIII, le pouvoir par la force, Payot, 2005

IVES Eric, The Life and Death of Anne Boleyn, Blackwell Publishing, 2004

PRENTOUT H., CONSTANT Gustave, La Réforme en Angleterre. Le schisme anglican. Henri VIII (1509-1547), Revue d’histoire de l’Église de France, 1931, vol. 17, n° 75, pp. 229-233.

***

Sinon, vous pouvez regarder la série The Tudors (saison 1 et 2), avec beaucoup de fesses et de bijoux qui brillent.

Publicités
2 commentaires leave one →
  1. angele permalink
    4 janvier 2012 11:16

    C’etait bien trop court. J’en redemande !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :